Tout d'abord un jour, tu sais pas pourquoi tu t'es posé-e une question toute con "Et ça [à remplir selon l'envie ça peut être aussi bien le sexisme, le spécisme, le racisme, l'hompohobie, le capitalisme...], pourquoi ça existe existe? Peut on faire autrement?" et suite à un plus ou moins long cheminement intellectuel étayé ou non par des livres/films/blogs/documentaires qui peut durer du temps d'un déclic immédiat à des années pour certain-e. Tu te dis "Et bah oui on peut faire autrement", bravo ceci est le premier galon à atteindre pour être militant

Tu seras sans doute fort surpris-e au début de voir à quel point ta remise en question personelle, et ton envie de changer le le monde en mieux, font grincer des dents, provoquent des réactions incroyables, part leur mauvaise foi, condescendance, mépris, traditionalisme, conservatisme, stupidité, incompréhension et manque de cohérence.

Ne t'inquiète pas c'est normal, pointer du doigt les incohérences et l'horreur d'un système qui fonctionne pourtant siiiiiiiiiiiii bien depuis des millénaires, et bien c'est la porte ouverte pour se faire lyncher par ceux et celles qui ont des difficultés à se défaire de leur conditionnement, non pas que c'est fondamentalement compliqué, avec un peu de réflexion on peut y arriver, mais ça remet en cause ce qui fait en sorte qu'on est ce qu'on est dans le monde et la société ou on est. Et ça c'est dur à comprendre au début quand on est enfin libre des schémas inégalitaires qu'on comprends, on pense que c'est si évident de comprendre pour les autres aussi, mais tu remets en cause pas le simple fait de ton existence et de tes revendications leur existence et leur crédibilité dans le monde ou l'on vie.

A force d'entendre toujours les mêmes insultes et commentaires crétins, tu arriveras sans doute à t'en amuser, comme un-e veggie peut au bout d'un certain temps au 1000éme cri de la carotte affirmer fort sérieusement qu'en effet iel adore faire souffrir les carottes, que les voir se débattre et crier ça le rend heureux et encore plus sadique, qu'iel jouit à chaque fois, et il te parle même pas de se qu'iel fait subir aux fraises et aux aubergines sinon tu appellerais courroucé la ligue de protection des végétaux. (Quand je suis en face d'un-e interlocuteur-trice IRL, je m'amuse à faire une scenette ou je prends réellement un air sadique fourbe de psychopathe et machiavélique à grand renfort d'effet et de geste théâtraux digne des poncifs de la tragédie, ça fait toujours un petit effet fort comique.)

Je te conseille également d'investir dans une balle anti-depresseur (ou un punching ball si tu as la place chez toi) si tu t'amuses à débattre sur des forums/blog/site non spécialisés de ton militantisme, ça peut être utile vu le niveau de connerie que tu pourras voir. (Et puis même si tu passes sur les sites comme par exemple le CIV pour un-e vg, yahoo pour elle si t'es féministes, des sites ultra réac catho à donf si l'homophobie te défrise, ... je te jure que ça défoule). N'oublie pas que les arguments ad hominen sont les arguments de ce qui n'en ont pas. Car tu risques de t'en prendre plein la tronche même si tu restes calme, posé, tranquille, que tu débats sans agresser personne (sauf les consciences que tu déranges).

Des fois ça va tellement loin tu vas lire des horreurs qui te ferrons vomir de honte pour la personne qui a osé sortir une énormité aussi con, là je te conseille également d'investir dans une bassine/sceau que tu auras toujours à ta disposition(et c'est là qu'avoir une balle anti-dépresseur se trouve être un bon investissemnt tu peux aussi l'utiliser à l'extérieur j'oublierais presque que la vie IRL existe des fois).

Je conseille également d'être super bien documenté sur ton sujet, mais genre bien bien quoi, avoir en tête au moins une demi douzaine de livre fondamentaux (et les avoir lu) sur ton sujet, vu quelque film qui parle plus ou moins de ça, avoir en tête des tonnes de liens et de blog qui traite différent aspect du problème, histoire de pouvoir apporter une vision globale sur ce que c'est à un-e néophyte.Histoire de pouvoir argumenter et contre argumenter en paraissant sérieux et en citant des sources.

Autre chose, tente de garder le plus possible un discours calme, intéressant, non-agressif, acceptant le débat, parce que sinon tu serras vite taxé-e d'extrémiste (le joker ultime des adorateurs de l'argument ad hominem, déjà qu'ilels n'ont pas souvent besoin que tu perdes ton calme pour te traiter d'extrémistes, suffit juste de présenter ton point de vue des fois).

Je t'avais dis aussi que tu allais peut être en rire et le prendre à la dérision les commentaires quand ils reviennent toujours sur le tapis et qu'ils sont souvent infondés. Fait toi une liste des arguments que tu as entendus regarde ceux qui viennent souvent et pis tente de trouver un comportement/phrase type qui fasse comprendre que tu ne prends pas au sérieux l'argument (l'éxagération, ironie, cynisme, caricature, ... par exemple).

 

Et tu passes au niveau  2 du militant de base: l'informé