Hier soir, fait inhabituelle que je ne fait presque jamais, je regardais la télévision.

Journal télévisé de France2 donc.

Comme vous avez du en entendre parler, le Royaume-Unis subit une bonne crise d'austérité, en effet le gouvernement veut baisser le déficit de l'état de 11 à 2% du PIB d'ici 5ans.

 

Donc au lieu de se servir comme il le faut dans les caisses des entreprises et des banques qu'il a bien aidé à se sortir de la crise, en réclamant des intérêt, ou augmentant les taxes, ou encore en nationalisant. Que faire?

Aggraver la situation économique et social du peuple?

Oui très bonne idée, et squich sur les allocations familiale, et encore une belle coupe sur le buget santé, et encore un coup de ciseau fatal sur les budgets de l'éducation et encore tiens augmentons la TVA...

Y'a plus de pauvre que de riche alors faire les Robins des bois à l'envers, en leur enlevant le peu de droit sociaux qu'iels ont c'est pas un souci au contraire.

De quoi s'éttonner grandement quand le peuple en colère décide de se mobiliser, hier une manifestation rassemblant près de 250000 personnes a eu lieu à Londres, c'est impressionnant tout de même.

D'après vous question très difficile le journal de France 2 a t'il plus parler des restrictions budgétaires, de la manifestation, interview de manifestant exposant leur point de vue, ou a t'il consacré près de 8 minutes sur les 10 minutes du reportage sur les casseurs, et éludant les derniers point très rapidement?

Oui c'est très difficile comme question...

Les casseurs, je n'ai rien contre elleux, je comprends leur colère, en effet voir autant d'inégalité et d'injustice commis par le gouvernement qui ne cesse de creuser des écarts terribles entre les pauvres et les riches, qui appauvrit même les classes moyenne et de la petite bourgeoisie qui s'en sortait jusque là assez bien, ou plutôt bien. Les voir voler le pain que le peuple a eu du mal et beaucoup de peine à obtenir afin de nourrir des ventripotents jamais assez rassasié...

Il faut être un coeur de pierre pour ne pas trouver ça immonde et affreux comme moyen de procédé.

Mais s'en prendre au signe extérieur de richesse , casser à tout va pose deux gros problèmes:

*le premier celui de la visibilité, en effet les médias s'emparent très bien des actes des casseurs pour oublier de parler des problème de fond, et même si les casseurs sont sensibles à la réalité, la connaissent, ainsi que toutes les magouilles entre l'appareil d'état, les banques, les entreprises, ils oublient momentanément que les médias sont à la solde du gouvernement et des grands patrons et que leur actes sont aussitôt repris contre eux, mais aussi pour occulter le mouvement de contestation.

*Le second c'est que leur révolte, ne s'en prend qu'au symbole même, pas au fondement.

Cela me fait penser par ailleurs, aux premières révoltes des ouvriers de la première vague de la révolution industrielle, qui s'en prenaient aux machines car ils avaient ce sentiment qu'elles leur volaient leur travail.

Mais les machines ne leur volaient pas le travail au contraire elles auraient pu leur permettre de travailler plus vite, moins,  mieux, plus facilement. Ceux qui virent c'est les patrons pas les machines. Casser les machines ne leur permettront pas de retrouver le travail qu'a remplacer la machine. Et en plus les patrons trouvent facilement des milices et des polices pour casser la gueule des ouvriers en colère.

C'étais une colère improductif, si ils s'en étaient pris au patron, à l'état, à la société, bref les vrais responsables de leur malheureuses conditions de vie, de santé et de travail, ils auraient pu continuer de vivre dans des meilleurs conditions de vie. C'est le tout qu'il fallait changer, c'était pas en cassant les machines, des objets sans consciences, que la situation s'améliore.

La colère, leur colère devrait plutôt s'en prendre à tous ce qui les exploitent.